Pendant les périodes de froid, les habitations sont moins aérées. Les allergies reprennent alors de plus belles. En même temps, les acariens envahissent la maison. Il est dans ce cas important de bien faire le ménage pour accentuer encore plus les allergies. Cela consiste à éliminer les acariens et à garder sa maison propre.

Placer au froid les linges ne passant pas à la machine

Acheter une housse de couette chez ephacare.be constitue une excellente alternative. Néanmoins, il faut aussi de prendre soin des linges existants à la maison. Tous les textiles qui ne passent pas à la machine doivent être mis au froid. Il s’agira ici de mettre le linge en question dans le congélateur pour éliminer les acariens. Pour cause, ces microbes ne survivent pas à une température au-dessous de 0 °C. Une peluche qui ne passe pas à la machine peut ainsi être congelée pendant un certain temps. Une fois sorti du congélateur, il doit être aspiré afin d’enlever tous les acariens ainsi que leurs déjections. Ici, l’utilisation d’un spray acaricide n’est pas vraiment nécessaire. Ces types de produit ne sont efficaces que sur les surfaces. De plus, ils renferment des produits chimiques qui pourraient irriter les personnes sensibles.

Aérer la maison tous les jours

Selon une étude danoise menée en 2005, le taux d’acariens dans une résidence secondaire serait le triple de celui dans la résidence principale. Pour cause, la résidence secondaire n’est pas souvent aérée. Elle n’est utilisée que pendant les week-ends et les vacances. L’aération de l’habitation est ainsi importante pour lutter contre les acariens. En effet, ces petites bêtes sont à l’aise dans les milieux humides et pas chauffées. L’élimination de l’humidité passe pourtant par l’aération de la maison. Il est ainsi conseillé d’aérer son logement au moins 15 minutes par jour, le matin et le soir. Pour lutter contre les acariens, le mieux serait également d’ouvrir les fenêtres après le ménage.

Choisir des housses anti acariens pour la literie

D’après les recherches menées par l’hôpital Saint-Bartholomew à Londres, le tiers du poids d’un oreiller se compose d’acarien après deux ans d’utilisation. L’oreiller est envenimé par les excréments, les peaux mortes et les microbes. Par ailleurs, la literie est un terrain favorable au développement des acariens puisqu’elle est chaude et humide. Pour éviter leur multiplication, il est ainsi conseillé de choisir des housses anti acariens. Ces types de linge empêchent les squames de nourrir les acariens cachés dans la literie. Ils permettent également de réduire les déjections d’acariens, qui sont les principales sources d’allergie. Pour une protection optimale, les housses doivent être lavées deux fois par semaine.

Ménage et entretien régulier

Pour lutter contre les acariens et limiter les allergies, il est important de passer régulièrement l’aspirateur. Toutes les surfaces doivent être nettoyées, qu’il s’agisse du tapis, des meubles, du matelas et surtout du sol. Le nettoyage contribue à affamer les acariens et à les dissuader d’élire domicile au sein de l’habitation. Ceux qui manquent de temps pour faire le ménage peuvent recourir à des professionnels. En France, plusieurs entreprises proposent aujourd’hui le nettoyage anti acariens.

Catégories : Pratique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *